Actualité

jeudi 2 juin 2022

Femme enceinte et jeune maman

Je vous accueille soit dans des cours spécifiques, notamment de Pilates, soit lors de mes séances collectives. Chaque exercice sera adapté à votre situation.

L'activité physique pour la femme enceinte ?

L’activité physique (AP) comprend l’activité professionnelle, les activités domestiques et ménagères, l’activité de déplacement actif et l’activité de loisir dont le sport et l’exercice physique. Sont pris en compte l’intensité, la durée, la fréquence et le contexte.

74% des femmes enceintes seraient inactives.

Pour 63% d’entre elles, cela est lié à des limitations physiques telles que la nausée, la fatigue, des problèmes urinaires…

Pour 32% d’entre elles, il s’agit de craintes de risques ou de dangers et notamment d’une pression de l’entourage.

Pour le post-partum, c’est surtout la difficulté des tâches liées à la parentalité et le manque de soutien du conjoint (ANSES).

Les bienfaits pour la femme enceinte

L’activité physique peut éviter une prise de poids excessive. J’insiste sur le mot “excessive” car une femme enceinte doit forcément prendre du poids, ne serait-ce que le poids du bébé.

L’AP va permettre de maintenir ou d’améliorer la condition physique, améliorer la mobilité, diminuer les douleurs lombaires et pelviennes, diminuer les risques d’incontinence urinaire, prévenir les symptômes dépressifs, avoir des bienfaits sur un bien-être psychologique en jouant notamment sur l’humeur et en favorisant le sommeil et va prévenir de certaines pathologies liées à la grossesse.

Les bienfaits pour l'accouchement

L’AP permet de diminuer le temps de travail, l’utilisation de la césarienne et d’instruments, d’améliorer le ressenti de la douleur et de favoriser une meilleure récupération.

Les bienfaits pour la jeune maman

En post-partum, l’AP va aider la perte de poids et à retrouver une sangle abdominale plus tonique, diminuer les risques d’incontinence urinaire, prévenir des symptômes dépressifs, améliorer le système cardiovasculaire, locomoteur et neurocognitif.

L’AP reprendra après une rééducation périnéale et parfois abdominale.

Les bienfaits pour le nouveau-né

L’AP de la femme enceinte a même des effets sur le nouveau-né. 

Il va diminuer un éventuel poids excessif du bébé à la naissance et va améliorer le développement neurologique. Il va avoir une prévention sur le long terme du bébé grandissant en jouant sur le surpoids et l’obésité, le diabète et les risques cardiovasculaires.

Pour qui ? et comment ?

L’AP est conseillée à toutes les femmes qui ne présentent pas de contre-indications objectives incluant les femmes inactives avant la grossesse, les femmes ayant du diabète gestationnel et les femmes dont l’IMC les considèrent comme en surpoids ou obèses.

La HAS préconise au moins 150/180 minutes d’AP d’intensité modérée par semaine adaptée à l’état de santé, à la condition physique et à l’évolution de la grossesse. 

L’INSERM précise qu’une AP régulière modérée de 30 minutes chaque jour de la semaine a des effets bénéfiques sur le contrôle du poids et sur la condition physique.

Il faut favoriser le travail cardiovasculaire et le renforcement musculaire en ajoutant du travail d’étirement doux et de renforcement du plancher pelvien.

Pratiquer 3 fois par semaine est un bon rythme même si l’AP est recommandée de façon quotidienne. 

A noter :

  • la pratique d’une activité physique permet de réduire le temps de travail
  • l’activité physique n’augmente pas le risque de fausse couche
  • l’activité physique n’augmente pas le risque de retard de croissance
  • l’activité physique ne provoque pas d’accouchement prématuré
  • l’activité physique n’est pas toujours déconseillé en cas de pathologie
  • dans le cas d’une grossesse normale, le repos n’est pas forcément à privilégier à une séance d’activité physique

L’activité physique est responsable de moins d’1% des événements graves.

Précautions

N’oubliez pas que pendant ou en dehors de la grossesse, toute activité sportive doit se faire avec le plaisir. Tournez-vous vers une activité qui vous fera du bien aussi bien physiquement que mentalement. 

Les objectifs de l’AP pendant la grossesse sont de réduire les risques de complications liés à la grossesse et de maintenir une bonne condition physique. Nous ne sommes pas dans la performance. 

PLAISIR et RÉGULARITÉ sont les maîtres-mots durant la grossesse.

PROGRESSIVITÉ est le maître-mot pour le post-partum.

Consultez !

Demandez l’avis de votre médecin, gynécologue ou sage-femme est important pour la suite. 

En cas de contre-indications absolues, en dehors de l’activité physique quotidienne, il vous faudra être patientes pour retrouver une activité sportive.

En cas de contre-indications relatives, il faudra discuter de la faisabilité de l’exercice physique avec votre obstétricien. 

Cours spécifiques :
* Pilates prénatal, vendredi 9h30/10h30
* Pilates postnatal, vendredi 10h45/11h45
Coleen Centre de bien-naître périnatal et parental, 140 rampe Tribord, Nouveau port des Lecques, Saint-Cyr-sur-Mer